LE RETOUR DU GERMON

 

Depuis plusieurs années, le Germon avait disparu de nos Régions méditerranéennes, privant ainsi les nombreux adeptes de la traîne, de compenser par cette espèce de thon plus petite mais aussi agréable que le thon rouge.

Les nombreuses enquêtes réalisées sur nos côtes, essentiellement des Alpes Maritimes et du Var laissaient penser que les routes de migration avaient changé, sans pour autant en connaître les raisons.

La Fédération Française des Pêcheurs en Mer, et plus particulièrement le Comité Régional Paca, ont souhaité avoir des explications plus concrètes sur les raisons qui avaient modifié les passages au large de nos côtes.

Des contacts ont été pris par l’intermédiaire de la C.I.P.S. avec les Fédérations, Espagnole et Italienne qui subissaient le même problème.

Contacts qui ont permis d’interdire les pêches illégales qui se pratiquaient dans le sud de la Calabre et de la Sicile.

Les résultats ne se sont pas fait attendre, et depuis trois ans, nous commençons à revoir cette espèce sur nos côtes.

Ce poisson qui n’est pas soumis  à quota, ni à autorisation, doit nous permettre de retrouver les belles journées de pêches, face à la réglementation du thon rouge.

Un poisson dont la pratique se fait au large, réduisant ainsi le nombre de pratiquants, qui se doivent de le prélever sans abus, s’ils souhaitent à nouveau le retrouver dans les années à venir.

Je souhaite remercier  les membres  des Clubs qui nous ont aidés à monter un dossier et plus particulièrement Marcel ORDAN, Patrick POLI pour leurs démarches et informations qui ont contribué à ces résultats.

Bien amicalement à tous,

Gérard CROSETTI

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau