NOUVELLE REGLEMENTATION PECHE DE LOISIR

Règlementation de la pêche de loisir dans le Parc national des Calanques

 

L'Arrêté préfectoral de règlementation particulière de la pêche de loisir  dans le cœur du Parc national des Calanques signé le 31 Janvier 2017 est applicable.

« La pêche illicite porte atteinte à la pérennité des usages traditionnels de pêche professionnelle et de loisir, constitutifs de l’identité du territoire. Elle porte également préjudice à la conservation des milieux marins des Calanques, dont le Parc national a pour tâche d’assurer la préservation. Aux côtés des services de l’Etat, il poursuit donc, depuis sa création, l’objectif de lutter contre cette pratique par la mise en place de différents outils. 

Sur proposition du conseil d’administration du Parc national et en complément des différentes règlementations préexistantes, un arrêté préfectoral a été signé le 31 janvier 2017 dans le but de renforcer la lutte contre la pêche illicite et de promouvoir une pêche de loisir raisonnée dans le Parc national des Calanques. Il définit un nouveau cadre réglementaire s’appliquant à toute forme de pêche de loisir : embarquée, du bord ou sous-marine. 

Cette nouvelle réglementation est issue d’une concertation partenariale entre le Parc national des Calanques, les représentants de la pêche de loisir (fédérations, clubs et sociétés nautiques) et les organisations socio-professionnelles (comité régional des pêches maritimes et des élevages marins, prud’homies).

Elle précise la limite maximale, en poids ou en nombre, au-delà de laquelle une pêche de loisir ne peut plus être considérée comme destinée à une consommation exclusive du pêcheur et de sa famille. Elle ne se substitue pas aux autres réglementations de droit commun et spécifiques au Parc national en vigueur. »

 

Par exemple, pour la pêche de loisir embarquée à partir d’un navire, l'arrêté (Article 4) précise :

Toute personne effectuant une activité de pêche de loisir embarquée à partir d’un navire en cœur marin du Parc national des Calanques ne peut détenir à son bord plus de :

15 prises par pêcheur et par jour, parmi la liste des espèces suivantes, sans dépasser le nombre maximal de prises défini pour chacune de ces espèces.

- cernier (Polyprion americanus) : 1 prise par pêcheur et par jour

congre (Conger conger) et murène (Muraena helena) : 5 prises par pêcheur et par jour

- denti (Dentex dentex) : 2 prises par pêcheur et par jour

- loup (Dicentrarchus labrax) : 3 prises par pêcheur et par jour

- liche (Lichia amia) : 2 prises par pêcheur et par jour

- pélamide (Sarda sarda) : 5 prises par pêcheur et par jour

- sériole (Seriola dumerili) : 2 prises par pêcheur et par jour

- daurade royale (Sparus aurata) :

- du 15 octobre au 15 décembre : 10 prises par pêcheur et par jour

- du 1er janvier au 14 octobre et du 16 au 31 décembre : 3 prises par pêcheur et par jour

ET

Pour l’ensemble des espèces autorisées, autres que celles listées ci-dessus (sauf le thon rouge) :

7 kilogrammes de poissons, céphalopodes et crustacés par pêcheur et par jour, dans la limite de 20 kilogrammes par navire et par jour.

 

Les articles 5 et 6 concernent la règlementation de pêche à pied à partir du rivage et la pêche sous-marine.

 

Télécharger l'Arrête préfectoral du 31 janvier 2017 

 

Documentations du Parc national des Calanques à consulter :

Tout savoir en quelques questions-réponses

Dossier de presse du 09/02/2017 sur la nouvelle règlementation sur la pêche de loisir

Guide à l’usage de la pêche de loisir Pêche embarquée, pêche du bord et pêche sous-marine

Les quantités maximales issues de la nouvelle réglementation  

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

1. Peretti Guy 29/03/2017

la direction du parc n'arrête pas de parler de pêche illicite ! je veux bien, mais a-t-elle communiquée le nombre d'infractions constatées ? le nombre de contraventions sanctionnées ! et au vue de ces chiffres, cet arrêté avait - il lieu d'être ou est-ce la lubie de certains de certains désoeuvrés ?

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau